Juil 02

Mise à jour des listes de diffusion

La FRPGL met à jour ses listes de diffusion. Pour être directement tenu au courant de toutes les actualités et activités en lien avec notre association, vous pouvez nous communiquer votre adresse mail à l’adresse suivante : sophie.meunier@outlook.com

Vous souhaitez diffuser une information via nos canaux. N’hésitez pas à prendre contact avec nous : f.paternotte@hotmail.com

Nov 23

« Save the date » : samedi 17 mars 2018 (AG 2018 de la FRPGL)

Avec le soutien du Fonds Alexis Liénard géré par la Fondation Roi Baudouin

 

Adresse du jour :   Salle académique de l’Université de Liège

Place du 20 Août 7, 4000 Liège.

– 9h30 : AG annuelle de la FRPGL

– 10h15 : accueil et café

– 10h30 : conférences organisées en collaboration avec l’Acfla : « Les langues anciennes aujourd’hui … et demain ? »

  Conférenciers :

Augustin d’Humières

Philippe Cibois : « Passé, présent et avenir du débat social sur la distinction dans la question du latin »

Christian Laes : « Quo vadimus ? L’enseignement des langues classiques en Flandre ».

Augustin d’Humières est professeur de lettres classiques au lycée Jean Vilar de Meaux depuis 1995. En 2003,    il fonde avec quelques-uns de ses anciens élèves l’association Mêtis, un réseau de solidarité qui vise notamment à promouvoir le grec et le latin comme vecteur d’égalité des chances. Il est l’auteur, en collaboration avec Marion Van Renterghem,  d’Homère et Shakespeare en banlieue (Grasset 2009) et d’Un petit fonctionnaire (Grasset 2017). En 2015, avec Cyrille Hubert, il réalise un documentaire, Hors-classe, pour la défense du grec et du latin.

Philippe Cibois est professeur émérite de sociologie de l’université de Versailles-St Quentin en Yvelines et d’animateur du carnet de recherche La question du latin (http://enseignement-latin.hypotheses.org/)

Christian Laes est professeur d’histoire ancienne et de latin à l’ université d’Anvers.

– 12h30 : verre de l’amitié

 

– 13h30 : repas au restaurant « La fontaine d’Athéna« , Rue Souverain pont, 23 à 4000 Liège

Menu à 35€, boissons comprises (1/2 eau et 1/2 vin) : mezze, moussaka, dessert

Date limite d’inscription au repas : le 20 février

Nov 01

« Qui fut Quintus Horatius Flaccus? Un poète pour notre temps », par Franck Colotte

Sur les traces d’un auteur classique au sens plein du terme, par Franck Colotte

« Qui fut Quintus Horatius Flaccus, autrement dit Horace dont Julien Sorel, le héros du roman «Le Rouge et le Noir», est capable de réciter et de paraphraser plusieurs de ses odes lors d’un examen? Beaucoup d’entre nous le rattachent au «carpe diem» – formule qu’il employa dans son «Ode à Leuconoé », certains voient en lui surtout l’auteur des «Satires» dans lesquelles il brosse de nombreux portraits de personnages remplis de vices, d’autres celui de l’«Épître aux Pisons» ou «Art poétique», conversation à bâtons rompus dans laquelle sont abordées les notions de poésie, de poème et de poète. Pour un public d’élèves et d’enseignants, il renvoie au «Certamen Horatianum», concours de traduction d’extraits tirés de ses oeuvres, qui se déroule chaque année dans sa ville natale, Vénouse. »

Horace, par Franck Colotte

 

Oct 12

Sur l’exposition « Tite-Live, une histoire de livres », par Franck Colotte

Compte-rendu de l’exposition « Tite-Live, une histoire de livres », par Franck Colotte :

FC_Article Exposition Tite-Live_Namur_28.09.17

Oct 02

11 octobre 2017 : Conférence « Tite-Live et Auguste »

Tite-Live et Auguste

 

Conférence de Bernard Mineo (Université de Nantes)

Mercredi 11 octobre, 19h30

Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (rue Grandgagnage, 19 – 5000 Namur)

Infos et réservations : pierre.assenmaker@unamur.be

Conférence MInéo Namur

« Tite-Live a entrepris de composer son Ab Urbe Condita aux lendemains de la bataille d’Actium, dans une période qui voit émerger progressivement une forme inédite de pouvoir, le principat. Ce contexte a beaucoup influé sur la conception de l’œuvre de l’historien padouan, lequel semble avoir entretenu avec le princeps une relation complexe. Si Tite-Live s’est en effet employé à illustrer l’importance cruciale d’Auguste, auquel il revient d’ouvrir un nouveau cycle d’histoire à Rome, il n’en laisse pas moins paraître son souhait d’un prince républicain, d’un nouveau Camille, qui, après avoir rendu toutes leurs forces aux lois et rétabli la concorde au sein de la cité, saura se retirer une fois sa mission accomplie. »

Oct 01

« Place à la culture » : Discours d’Emmanuel Macron à Athènes, le 7 septembre 2017

« Nous avons tous un devoir de mémoire. N’ayons pas peur d’avoir pour ambition la culture, fondement de notre démocratie », voici le message transmis dernièrement par Emmanuel Macron, lors de son discours sur la Pnyx le 7 septembre dernier. Ecoutez à partir de 29min17 : https://www.youtube.com/embed/wn7PAEGSu9k

Voici quelques extraits retranscrits:
« Nous, Européens, nous partageons une histoire et un destin, c’est parce que nous retrouverons le fil de ce chemin que nous pourrons rebâtir la confiance. Voyez l’endroit où nous sommes ; apercevez encore dans la nuit qui arrive la colline derrière moi l’Acropole. Qui que vous soyez, quel que soit votre âge, votre nationalité, votre origine, dites-moi citoyens européens si le miracle de cette colline, ces colonnes du Parthénon, cette silhouette de l’Erechthéion et de ses cariatides n’éveille pas en vous le sentiment que quelque chose est né là qui vous concerne, qui vous appartient qui vous parle ! Oui l’Acropole d’Athènes est un miroir tendu à notre identité européenne, nous nous y reconnaissons, nous y lisons notre destin commun et ce temple fut celui des dieux antiques, mais aujourd’hui les croyances qui l’ont fait naître ont disparu et pourtant nous pensons encore à cette force. Nous sentons encore sa part sacrée. Il y a comme le disait MALRAUX, il y a près de soixante ans ici même, il y a une Grèce secrète qui repose dans le cœur de tous les hommes d’Occident. »


« (…) cette Europe depuis tant de siècles qui nous unit, c’est celle de la culture. Et pour que vive cet esprit de reconnaissance et de connaissance mutuelle, pour que nous refondions enfin la confiance européenne, c’est bien par la culture que nous devons repartir ! »


« Il nous faut aussi une Europe du patrimoine. Je parlais de l’Acropole dont la restauration et le nouveau musée ont eu un prix élevé. Tout ce qui incarne notre passé commun – art grec, art romain, art médiéval, baroque au classique – tous ces édifices, toutes ces œuvres sont la substance même de notre mémoire et de notre être. »


« Les protéger et les faire vivre doit être une préoccupation de tous les Européens. Lorsque la civilisation est attaquée, elle est attaquée dans la culture, dans son patrimoine. Regardez partout au Proche-Orient, au Moyen-Orient ou en Afrique ! Et donc ce patrimoine, nous devons le défendre, le porter, le réinventer, nous le réapproprier parce qu’il est notre identité et notre avenir ! »

 

Sep 27

27 octobre 2017 : « Errare humanum est » (UNamur)

« Errare humanum est … perseverare diabolicum » : À propos des erreurs d’interprétation des sources antiques

 

Vendredi 27 octobre 2017 – UNamur, Faculté de philosophie et lettres, Rue de Bruxelles – Auditoire L22

 

Errare humanum est 1Errare humanum est 2

 

En fin de journée : visite guidée de l’exposition « Tite-Live, une histoire de livres – 2000 ans après la mort du Prince des historiens latins », Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin

 

Thématique

A l’heure actuelle, l’un des principaux écueils de la recherche en Antiquité est le recours de moins en moins systématique aux sources en langue originale. Cela a eu pour effet, dans certains cas, d’engager des pans entiers de la recherche dans des impasses. Le centre de recherche Fontes Antiquitatis, créé à l’Université de Namur en décembre 2016, dont l’objectif est de promouvoir l’étude de ces sources, a souhaité attirer l’attention sur ce thème en réunissant un panel de spécialistes belges et étrangers. Ceux-ci s’attacheront à présenter des erreurs commises dans l’Antiquité et au Moyen Âge, ainsi que des idées, largement diffusées à notre époque, qui reposent sur une mauvaise compréhension des textes antiques.

Les perspectives se veulent, à l’image de celles du centre, aussi larges que possible. En effet, les communications retenues pour illustrer le thème concernent l’Orient et l’Occident sur une très longue durée, de l’époque pharaonique à la période byzantine, et portent tant sur des sources littéraires que sur des documents épigraphiques. Les interventions adopteront l’une des formes suivantes : celle d’un florilège d’erreurs (reliées par un fil conducteur) ou celle de l’examen approfondi d’un cas particulier.

Sep 27

14 octobre 2017 : Journée égyptologique à l’UCL (LLN)

Journée égyptologique – 14 octobre 2017 – Salle du Conseil FIAL (UCL, Louvain-la-Neuve)

 Egyptologie 14 oct 2017

Présentation

 

Le Groupe de recherche sur l’Égypte ancienne (INCAL/CIOL/EGYP), en collaboration avec l’asbl Kheper qui fête ses 15 ans, organise une journée permettant d’explorer la diversité de la recherche en égyptologie (agriculture, archéologie, architecture, astronomie, croyances, …) au départ de sources tant matérielles que textuelles. Destinée aux chercheurs et aux étudiants, cette journée est accessible aux égyptophiles patentés.

 

L’invité d’honneur sera le Professeur Pierre Tallet de la Sorbonne, qui mène, depuis une quinzaine d’année, des recherches sur la rive égyptienne de la mer Rouge, où il a pu redécouvrir et fouiller les vestiges de deux ports intermittents actifs dès l’Ancien Empire (IIIe Millénaire avant J.-C.). C’est au Ouadi el-Jarf qu’il découvrit en 2013 un lot important de papyrus datés de la fin du règne de Chéops. Il y est notamment question de missions, dirigées par un certain Mérer, concernant le transport par voie fluviale de blocs de pierre destinés à la construction de la pyramide de Chéops.

 

Programme

 

09h30     Accueil et introduction par Marianne Michel

10h00     Nicolas Gauthier (UCL), Les Enfants d’Horus, question d’orientation

10h45     Marie-Cécile Bruwier (Mariemont, UCL), Les coffrets funéraires d’Akhmim

11h30     Marianne Michel (UCL), La production de céréales en Égypte ancienne

 

14h00     Pierre Tallet (Paris Sorbonne), Le site du Ouadi el-Jarf et ses papyrus

15h30     pause

15h45     Claude Obsomer (UNamur, UCL), La construction de la pyramide de Chéops suivant le texte d’Hérodote

16h45     Benoît Lurson (ULB), Histoire d’une mauvaise réputation. Ramsès III, le calendrier des fêtes de Médinet Habou et quelques dates astronomiques

Sep 24

13 au 17/11/2017 : Le royaume de Pluton à l’Espace gallo-romain d’Ath

Le royaume de Pluton

Sep 24

Carte blanche : Toutes les routes ne mènent-elles plus à Rome?

Par Fabienne PATERNOTTE, Présidente de la Fédération Royale des Professeurs de Grec et de Latin (FRPGL) et Claire VERLY, Présidente de l’Association de la Communauté Française pour les Langues Anciennes.

Pacte d’Excellence : toutes les routes ne mènent-elles plus à Rome?

Le pacte d’excellence veut rénover l’enseignement au moyen d’une série de changements profonds. La place des langues anciennes est fortement remise en cause. La question du cours de latin peut paraître accessoire, corporatiste, mais elle révèle un problème plus large.

Diffusion dans Le Vif

http://www.levif.be/actualite/belgique/pacte-d-excellence-toutes-les-routes-ne-menent-elles-plus-a-rome/article-opinion-725175.html

Diffusion dans La Libre Belgique

http://www.lalibre.be/debats/opinions/pourquoi-il-faut-sauver-les-langues-anciennes-opinion-59bfeca9cd703b6592673f0d

Diffusion dans Le Soir

http://plus.lesoir.be/115150/article/2017-09-20/toutes-les-routes-ne-menent-elles-plus-rome

Sep 04

Résumé du travail d’1pact dans le cadre du PPEE

Pas-de-vacances-pour-1Pact

Articles plus anciens «